Très chère Ursule : Mano Gentil

17,90

« Je lis déjà les légendes : la comtesse de Savoie en compagnie d’Ursule Viroët, de son père et de son frère Philippe. Tous deux ont voulu commémorer la date de la disparition de leur mère, la très regrettée Marie Viroët, comtesse de Hohenstofür.
Ugo brille de mille feux. J’entre sans plus tarder. »

Très chère Ursule, p. 69