Le Garçon scènes de la vie provinciale : Olivia Resenterra

15,90

« Comme je m’avance contre la haie, j’entends un aboiement, suivi d’un bruit de course précipitée. Les pattes velues d’un gros chien noir apparaissent bientôt au ras du sol, tandis qu’un long museau cherche à forcer les trous du grillage. Au loup ! Je m’écarte. »

Le Garçonscènes de la vie provinciale p. 77

Promotion de Noël
Catégories : , Étiquette :