La Vénus aux kakis : Anna Druesne

23,90

« Instinctivement, elle se serra plus fort contre lui. Par-dessus l’épaule de son conducteur, elle contemplait les quais et la beauté de la ville. La parcourir ainsi, en extérieur, sans vitre pour la séparer du monde réel, lui donnait un sens étrange de liberté, une impression d’être dans la réalité des choses, plutôt qu’une simple spectatrice. Elle se sentait vivante. Enfin. »

La Vénus aux kakis, p. 62

Catégories : , , Étiquette :