Je suis très sensible : Isabelle Minière

14,50

« Agathe dit que la vie c’est une succession de choix, qu’on choisit tous les jours, et qu’on est responsable de ses choix, donc de soi.

Elle le dit bien mieux que ça ; surtout c’est joli comme elle le dit, avec sa voix, presque trop douce, avec ses yeux curieux, avec ses bouclettes qui font la fête sur sa tête. C’est si joli que j’ai envie de dire oui, oui toujours on choisit. Oui mais…
Il y a une chose qu’on ne choisit pas, jamais. On ne se choisit pas, soi. Sinon…
Qu’est-ce qu’elle croit ? que je me serais choisi, moi ? »

Je suis très sensible, p.51