Aÿmati : Béatrice Castaner

14,50

« Nous nous regardons et nous pleurons comme des enfants qui auraient découvert l’Amérique à eux seuls, nous pleurons de tant de beauté venue d’un autre continent inexploré, sauvage, ou plutôt, non, d’un continent inexploré, d’une autre civilisation. Nous pleurons sur nous, sur nos pauvres certitudes qui s’envolent comme des bulles de savon, qui éclatent au-dessus de nos têtes et qui rient de nous laisser si vides, si exsangues, avec tout à reconstruire, reconstruire notre compréhension du monde, reconstruire notre pensée de l’Autre, de sa connaissance symbolique de l’art. »

Aÿmati, p.129