Autobiographie d’un personnage de fiction : Alain Arias-Misson

21,90

Le « grand amour » d’Augustin, en revanche, découlait de sa passion littéraire, des intenses et profonds courants de douleur et d’amour qu’il avait découverts dans cet autre monde qu’est la littérature, dans Adolphe en l’occurrence, Adolphe et Ellénore étant les créatures d’une grande œuvre de fiction ; la beauté et la souffrance cuisantes de leur amour dépassaient tout ce qui s’offrait à Augustin dans la « vie quotidienne », qu’il méprisait par ailleurs.

Autobiographie d’un personnage de fiction, p. 173-174

Catégories : ,